Convocation à l’Assemblée Générale Ordinaire 2018

Cher.e.s ami.e.s et membres de l’Association OSM-France, cher.e.s contributeurs.trices,
Comme chaque année depuis la création de l’association OpenStreetMap France, la rencontre annuelle SOTM, qui se tiendra cette année à Bordeaux, les 1, 2 et 3 juin, est l’occasion de tenir notre assemblée générale ordinaire.
Cette année, il est prévu que notre AG se tienne le samedi 2 juin à 17h30 (horaire à confirmer)
Afin de préparer cette échéance dans les termes que nos statuts prévoient, nous vous remercions dès à présent de prendre acte de la présente convocation.

 

L’entrée est bien sûr libre et ne nécessite pas d’inscription au SOTM-FR.

Comme tous les ans, le Conseil d’Administration sera renouvelé lors de cette assemblée générale. A ce sujet, nous vous rappelons que les candidatures doivent être envoyées au Conseil d’Administration au moins 15 jours avant la tenue de l’assemblée générale, soit le vendredi 18 mai à minuit au plus tard. Les motions éventuellement doivent aussi parvenir dans le même délais.

Ordre du jour (en cours)

  • présentation et vote du rapport d’activité 2017
  • présentation et vote des comptes financiers de l’exercice 2017
  • renouvellement du Conseil d’Administration.
  • montant des cotisations 2018-2019
  • s’il y a lieu, présentation et vote des motions
  • questions diverses (sans vote)

Les détails de l’ordre du jour (rapports, liste des candidats) seront publiés dans les jours à venir.

Votes

Les votes à distance seront ouverts une semaine avant l’AG et jusqu’au jour de l’AG (samedi 2 juin) à midi et se feront par la messagerie interne OSM qui permet l’authentification des expéditeurs. Votre vote est à envoyer à association. Tout membre à jour de cotisation (c’est-à-dire ayant cotisé depuis la dernière Assemblée Générale) pourra participer aux votes.

Nous vous remercions de bien vouloir régler votre cotisation dans les meilleurs délais afin de pouvoir participer aux votes sur place ou en ligne.
 

Le vote par délégation est possible, un mandataire ne pouvant recevoir plus de deux mandats. Les mandats sont à envoyer par messagerie interne OSM.

Pour référence

Vous pouvez consulter les statuts de l’association.

Les compte-rendus des décisions du conseil d’administration sont disponibles sur le wiki: http://wiki.openstreetmap.org/wiki/WikiProject_France/OSM-FR

Alternatives à Google Maps

Alternatives à Google Maps

Si vous êtes à la recherche d’une solution pour vous passer des services cartographiques de Google suite à l’augmentation des tarifs, nous avons quelques pistes pour vous !

L’écosystème OpenStreetMap regorge d’outils libres et d’acteurs compétents pour vous permettre de retrouver votre indépendance.
En fonction de votre usage et de votre niveau de connaissances, vous aurez le choix entre plusieurs options

– utiliser les offres de services mises en place par des prestataires spécialistes d’OpenStreetMap.

– utiliser les données libres du projet OpenStreetMap ainsi que les nombreux outils opensource existants pour prendre votre indépendance et créer vos propres services cartographiques.
Consultez notre page dédiée à l’utilisation des données OpenStreetMap pour commencer.
De nombreux prestataires fournissent des formations sur OpenStreetMap qui vous permettront de gagner un temps précieux.

– utiliser les services gratuits mis en place par OpenStreetMap France ou d’autres acteurs bénévoles de la communauté.
Cela ne s’applique que si vous comptez en faire un usage modéré.

Dans tous les cas, pensez à soutenir le projet et sa communauté en faisant un don ou en adhérant à l’association OpenStreetMap France 😉

Pour aller plus loin :

La Fondation nous accueille comme Chapitre local

Nous sommes heureux d’être maintenant officiellement reconnus par la fondation OSM ! Notre association devient le chapitre local de la fondation pour la France. Que cela signifie-t-il et change-t-il ?

Cet accord formalise la relation entre la fondation internationale et un groupe régional (ou thématique), sans modifier le fonctionnement ou la nature de l’une ou de l’autre.
Le chapitre et la fondation s’efforcent de se soutenir mutuellement dans leurs activités et partagent les mêmes objectifs déclarés en faveur du projet OpenStreetMap.
Les deux entités communiquent un rapport d’activité et un rapport financier annuels.
La fondation accorde le droit officiel pour l’utilisation du nom OpenStreetMap France et du logo avec la loupe OpenStreetMap.
L’utilisation des marques liées à OpenStreetMap (« OpenStreetMap », « OSM », « OpenStreetMap Foundation », « OSM Foundation », « OSMF », « State of the Map », « SOTM ») peut être discutée entre la fondation et le chapitre, ainsi qu’une possibilité de représentation mutuelle.
Un membre de OpenStreetMap France, Christian Quest, prend un siège au conseil consultatif de la fondation. Ce groupe est constitué de représentants des entreprises (membres de la fondation) et des chapitres locaux.

C’est aussi l’occasion de présenter ou rappeler les activités de l’association OpenStreetMap France à la communauté globale dans un billet de la fondation. En voici un extrait : OpenStreetMap France a été créée en 2011 en tant qu’association à but non lucratif et indépendante. Au fil des ans, elle a accompli de grandes choses, notamment l’hébergement de certains services importants pour les utilisateurs français, mais aussi pour l’écosystème mondial d’OpenStreetMap:

Le style OSM France de carte Mapnik, une déclinaison du style ‘standard’ OSM-carto, avec des éléments spécifiques français. Il a aussi innové en repoussant le zoom au niveau 20 et en ajoutant ces superbes terrains de sport !
Le style « humanitaire » est également hébergé sur leurs serveurs, ainsi que d’autres couches de tuiles cartographiques et couches d’information.
La principale instance du service ‘uMap’ qui vous permet d’ajouter vos propres marqueurs ou d’importer vos propres données pour créer et partager une carte personnalisée (il existe maintenant d’autres instances et ce logiciel libre peut être déployé à volonté). Ce formidable outil de démocratisation de la carte et des données OSM est apprécié par un large public.
L’outil de qualité et d’intégration Osmose qui peut afficher un large éventail de problèmes de qualité détectés automatiquement, proposer des intégrations à partir de données externes ouvertes et même de montrer les éléments suspects dans « vos » données !

Bien sûr, elle héberge également le site openstreetmap.fr dont une nouvelle version est en cours de développement, ainsi qu’un forum francophone. Elle soutient des projets comme OpenLevelUp, Caribe Wave/HAND, et Jungle Bus. Grâce à ces services et à des actions de communication, les membres de l’association assurent une constante promotion pour OpenStreetMap en France, établissant des liens avec d’autres associations, les citoyens, les collectivités locales, les petites et grandes entreprises, l’Institut national de cartographie (IGN), La Poste et toute personne cherchant un point d’entrée au sein du projet OSM et de la communauté. Il y a quelques mois, l’association et ses membres ont été officiellement reconnus comme un chapitre local de la Fondation OpenStreetMap.

Il y a maintenant cinq chapitres locaux officiellement reconnus par la fondation, et d’autres à venir ! (NdT : Maintenant six avec le chapitre local d’Allemagne). Si vous souhaitez en savoir plus sur OpenStreetMap France, venez discuter avec la communauté sur la liste de diffusion ‘talk-fr’ et sur le forum francophone ou contactez-nous directement. Rendez-vous également à la conférence annuelle francophone State of the Map – France, pour sa 6ème édition, à Bordeaux, 1-3 juin 2018.

À Rennes, le musée se cartographie de l’intérieur

Pour les journées européennes du patrimoine 2017, les contributeurs OpenStreetMap d’Ille-et-Vilaine ont réalisé une cartographie du Musée de Bretagne (Rennes) et de ses oeuvres majeures. Une contribution innovante puisque peu de musées sont encore cartographiés précisément en intérieur dans OSM.

Le Musée de Bretagne est un musée de société et d’histoire, situé au centre de Rennes, qui retrace l’histoire des populations de Bretagne, de la préhistoire à nos jours. À l’occasion des journées européennes du patrimoine, la communauté OpenStreetMap d’Ille-et-Vilaine s’est mobilisée, le temps d’un week-end, pour cartographier le parcours permanent du musée et ses oeuvres majeures. Comme OpenStreetMap est au départ une base de données géographique pour les données extérieures, il a fallu faire preuve d’inventivité pour parvenir à recenser les espaces intérieurs du musée. Afin de favoriser la reproductibilité de la démarche, cet article retrace la manière dont s’est déroulé ce projet audacieux.

OSM et la cartographie d’intérieur

Lancé en 2004, OpenStreetMap avait pour vocation initiale de recenser de l’information géographique visible depuis l’extérieur : routes, bâtiments, occupations du sol… Mais depuis 2011, la question se pose de comment représenter les espaces intérieurs accueillant du public : gares, aéroports, centres commerciaux, établissements culturels. Depuis 2014, la communauté OSM dispose d’un ensemble de tags satisfaisants pour décrire les structures intérieures : salles, couloirs, escaliers.

Avoir des données c’est bien, mais pouvoir les visualiser, c’est mieux. Comme la cartographie d’intérieur doit pouvoir gérer des bâtiments à plusieurs étages, le rendu à plat de la carte principale n’est pas suffisant pour comprendre un espace intérieur. On ne peut pas pour l’instant choisir un étage et en voir la structure, tous les niveaux sont confondus, ce qui laisse place à une certaine confusion. La carte interactive OpenLevelUp a été créée par Adrien Pavie en 2015 pour permettre la bonne visualisation de ces nouvelles données.

En parallèle, de nombreuses initiatives de collecte de données ont été lancées, la plus majeure en France concernant les gares SNCF Transilien en Île-de-France. Et pour en revenir aux musées, le Louvre a été partiellement complété. Qu’en est-il des autres musées français ?

En mai 2017, des premiers échanges ont eu lieu entre la communauté rennaise OpenStreetMap et le Musée de Bretagne, afin de discuter des possibles. Rapidement l’idée de cartographier l’intérieur du musée est évoquée, d’autant qu’elle fait sens dans la démarche de transition numérique du musée. L’institution réalise actuellement la numérisation de son inventaire, et a ouvert un site internet au public pour présenter ses objets et oeuvres. La création de liens entre la base OSM et le site du musée offrirait une expérience utilisateur intéressante aux visiteurs.

Cartographier les « murs » du musée

La première étape a consisté en la saisie de la structure du musée. Le Musée de Bretagne est localisé au premier étage des Champs Libres, le centre culturel de la métropole rennaise. Nous avons eu l’autorisation de la part du musée d’utiliser les plans de masse de celui-ci, ce qui facilite largement la tâche. Cette tâche est encore fastidieuse, à faire réaliser de préférence par des contributeurs aguéris. Le procédé est le suivant :

Mettre les plans au format image : les plans communiqués étant en PDF, il est nécessaire dans un premier temps de les basculer dans un format image, comme par exemple du PNG. Cela peut être réalisé avec un éditeur d’images comme Gimp.
Charger le plan dans JOSM : à l’aide du plugin PicLayer, vous pouvez charger en fond le plan de masse. Il est également nécessaire de le géo-référencer, c’est à dire localiser le plan dans l’espace. Cela peut être fait en s’aidant de données telles que le Cadastre ou l’imagerie aérienne.
Tracer les contours des espaces : en s’aidant du plan, retracer les contours des salles, murs, couloirs, portes… du bâtiment. Il faut indiquer sur chaque objets les tags adaptés, et ne pas oublier d’indiquer l’étage auquel ils se trouvent avec la clé level=*.
Envoyer sur OSM et vérifier : envoyez vos modifications, et vérifiez avec OpenLevelUp si la structure correspond au plan. Il faut attendre quelques minutes pour que les données soient visibles.

Maintenant que nous avons les murs intérieurs, il est possible de localiser précisément les objets qui se trouvent au sein du musée.

Typologie et recensement des oeuvres

Le Musée de Bretagne est un musée de Société et d’Histoire, dont la vocation est de raconter l’histoire de la population sur le territoire couvert. Ce type de musée peut contenir des oeuvres d’arts, telles que des peintures ou sculptures. Mais ils présentent largement les objets du quotidien utilisés à travers différentes époques, tels que des habits, pièces de monnaies, flèches, pierres gravées… Le wiki d’OpenStreetMap propose une description plutôt exhaustive des objets artistiques, mais pas de ces objets du quotidien qui ont désormais une valeur artistique. Après des discussions riches entre la communauté locale et l’équipe du musée, il est ressorti que le terme « artéfact » (artifact en anglais) se prêterait le mieux pour décrire ces objets. Il est utilisé entre autres par les musées canadiens. Nous avons donc écrit une proposition de tag historic=artifact pour couvrir ces objets.

Comme la cartographie intérieure des musées n’est pas encore largement répandue, nous avons consacré une partie du temps de l’atelier à rechercher, documenter et présenter les tags qui peuvent être utiles dans cette démarche. L’idée étant de faciliter la tâche lors de prochains ateliers du même type. D’ailleurs, ces propositions étant nouvelles, vous pouvez venir en discuter sur les pages du wiki pour les améliorer.

Nous avons ensuite collecté des données sur la localisation des oeuvres principales du musée. Ce recensement s’est fait en collaboration avec les contributeurs Wikimédia, également présents lors de ces journées du patrimoine. Une partie des éléments a été saisie suite à ce recensement, mais la tâche étant vaste, il reste encore beaucoup à faire !

Résultats

Après ces deux après-midi d’ateliers, et la dizaine d’heure préparatoire aux ateliers, la communauté a concrètement réalisé :

La carte de la structure du musée, et saisie une partie des oeuvres majeures
La collecte papier d’une autre partie d’oeuvres majeures
La création du tag historic=artifact
La documentation de la méthode pour taguer les objets principaux dans un musée
L’initiation d’une dizaine de curieux à OpenStreetMap et la cartographie d’intérieur
Et la démonstration qu’OpenStreetMap a du sens pour la valorisation du patrimoine des musées !

Pour la suite, nous allons continuer notre collaboration avec le Musée de Bretagne, et nous souhaitons également créer du lien entre le catalogue en ligne du musée, la description des objets côté Wikidata (base de connaissances libre) et OpenStreetMap.

En conclusion

Les journées européennes du patrimoine ont été l’occasion pour la communauté rennaise de montrer son savoir-faire en cartographie d’intérieur, en proposant le recensement des oeuvres du Musée de Bretagne. Notre démarche a été documentée pour inciter d’autres communautés à s’emparer du sujet et également se lancer dans ce type de projets. Nous avons pu également promouvoir le projet OpenStreetMap de manière plus large à un public de curieux.